Mon Espace

Qu’est-ce qu’un vin vegan ?

Notre sélection de vins naturels salon Grenoble 2019

Qu’est-ce qu’un vin vegan ? Quels sont les labels et certifications des vins vegan ? Quelles sont les différences entre les végétariens, les végétaliens et vegan ?. Dans ce monde ou foisonne les labels plus bio que bio, est ce que le vin vegan apporte un plus et surtout est ce qu'un vin biodynamique et donc bio peut il etre vegan ?

Quelles sont les caractéristiques et les particularités de ces vins vegan ?

Le vin est un élixir qui doit être à la portée et au goût de tous. C’est un produit fédérateur ! Ainsi nous ne pouvons que nous réjouir de ce label ! Il apportera certainement « un plus » au vin simplement ! C’est une belle innovation sur le principe et dans le monde du vin. Ce vin possèdera simplement une composition 100% végétale. Ainsi, les labels et certifications des vins permettent simplement de faire des choix en fonction de vos exigences. C’est un bon moyen pour le consommateur de ne pas être trompé !

Définition du végétarien, végétalien, végan

Une personne végétarienne ne consomme aucun produit issu de l’abattage des animaux, viande, poisson, crustacés, caviar, gélatine et présure. Certains ingrédients comme le lait, le miel et les œufs sont tout de même consommés.

Une personne végétalienne ne consomme aucun produit animal tué directement ou pas, comme la viande, le poisson, crustacé, caviar, lait œuf ou miel.

Une personne vegan est une personne végétalienne, qui en plus n’utilise aucun produit d’origine animale, ni testé sur des animaux. Cela est valable également dans la vie courante et pour les produits du quotidien.

Végan et viticulture : possible ou pas ?

Les vignerons possèdent d’autres ingrédients comme des protéines végétales (pois, soja), de la poudre d’algues ou de l’argile (bentonite). De plus, les viticulteurs ne laisseront pas les animaux pâturer dans les vignes, n’utiliseront pas de fumier de cheval et autres préparations à base de cornes de vache.

Les domaines viticoles qui possèdent cette certification sont peu nombreux, mais ils sont présents. Ainsi les végétariens et les végétaliens pourront déguster ces vins élaborés avec 100% des produits d’origine végétale. C’est un formidable argument de confiance ! Le vin n’est évidemment pas que du jus de raisin et l’on y retrouve des traces animales en règle générale. Cela pose donc un problème pour nos amis végétaliens et végétariens !

A regarder de plus près, nous retrouvons dans le vin et dans son élaboration des produits d’origine animale, ce qui pose évidemment problème pour certains consommateurs. Pour faire simple, en vinification, on retrouve le blanc d’œuf, la colle de poisson, la gélatine animale, la caséine (lait de vache), etc… pour le collage. Nous précisons que le collage permet de clarifier le vin en supprimant les résidus en suspension.

Label vin végan

Il existe plusieurs labels, quatre précisément :
* Vegan Society : Il n’y a pas de produits d’origine animale dans le produit fini et lors de sa conception, pas de tests sur les animaux.
* L’association végétarienne de France (AVF) qui délivre le label V en France. C’est en outre un label international créé par l’Union Végétarienne Européenne. On ajoutera à la précédente une non utilisation d’OGM.
* L’associazione Vegetariana italiana : Elle possède son propre label et procure le label V. On ajoutera en plus des caractéristiques des deux premiers labels, l’emballage, qui ne sera pas d’origine animale.
*Expertise Vegan Europe : Celui-ci coche toutes les cases et propose quatre niveaux de labélisation vegan au niveau des ingrédients issus de l’agriculture bio-végétalienne. Le niveau 4 permet d’avoir l’assurance que les raisins soient issus d’une viticulture végétalienne.

Ainsi chaque label dit vegan est différent, cependant, nous retrouvons des paramètres identiques et communs à tous. L’absence de tests sur les animaux et l’absence totale de produits d’origine animale sont les deux piliers communs de ces labels. La question de l’emballage est également posée. Tous ces organismes opèrent à différents niveaux et concourent à la réussite de ces logos.

Comment obtenir le Label végan en viticulture ?

Pour obtenir ces fameux labels en Europe dans un domaine viticole, il faut être audité sur site, parfois un audit documentaire suffit. Il n’est pas nécessaire d’être certifié BIO. L’étiquetage, les bouchons et les matières sèches sont vérifiés. Le contrôle est exercé en priorité et exclusivement sur la partie vinification et embouteillage. Puis, dans les vignes, en fonction des labels, des contrôles sont exercés ou pas. Le travail des animaux, comme les chevaux pour les travaux de force, comme le labour est proscrit. Les fertilisants et autres fumiers d’origine animale sont interdits.

En France, quelques vignerons ont opté pour le label vegan et ont obtenu le logo jaune. Il semblerait que cela soit dans le Languedoc, précisément dans le Gard que la présence de ces pratiques se sont faites remarquées. Ce phénomène continuera-t-il ? Seul l’avenir nous le dira… Eventuellement, les vins naturels peuvent être compatibles avec les vins vegan sous quelques aspects, notamment le « non collage  » si absence de matière animale, ainsi qu’au niveau de la culture, s’il y a absence de travail d’animaux.

Conclusion vin en biodynamie et vin végan

nous pouvons souligner que le vin végan possède de réelles qualités. Le cahier des charges, les certifications et les labels sont stricts. Plusieurs labels et certifications existent avec des spécificités. L’utilisation des produits d’origine animale, l’utilisation et les tests réalisés sur les animaux sont strictement interdits ! L’apport de matière et de produit animal, d’ingrédients dans les vignes ainsi que dans les emballages sont également interdits. Le consommateur vegan a besoin de clarté à juste titre. Il veut que soit précisé dans les étiquettes et n’apprécie guère le flou. Pour obtenir cette certification, ce vin-là n’aura connu aucun contact avec un produit d’origine animale tout au long de son élaboration. C’est pourquoi un vin BIO n’est pas forcément végan et vice versa !! En revanche, si l’on reste stricto sensu, un vin biodynamique n’est pas compatible pour ses nombreuses relations animales sur de nombreux plans. Pourtant, par le fait de signifier non collé et non filtré, certains vignerons obtiennent le label vegan. Nous en oublions alors les préparations biodynamiques à base de bouse et de corne de vache!!! A l’inverse, beaucoup de vignerons pourraient prétendre à ce label, mais n’y pensent pas et préfèrent conserver leurs méthodes sans la pression d’obtenir une certification et un label !

Ne pas perdre de vue que le vin est avant tout un plaisir ! Les produits, les labels, les certifications, et les audits permettront de contrôler, mais ne remplaceront jamais l’intégrité et l’honnêteté du vigneron ! L’important est qu’il nous procure des sensations ! L’essentiel se trouve comme toujours dans la bouteille.